.ob-ShareBar--light, .ob-ShareBar--light + .ob-ShareBar--minified { background: none repeat scroll 0 0 #df520d; border-color: #979797; color: #424242;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 21:16
Interview : Emilie Milon

Auteur en Science-Fiction, Fantasy, Horreur, et Fantastique, la Dryade Intersidérale, alias Emilie Milon, vit au Pays Basque et est passionnée de chevaux, de biologie marine et de nature en général. Elle a accepté de répondre à quelques questions...

Salutations, Emilie!

Nous avons partagé ensemble, il y a quelques années, le sommaire de l'anthologie « Assassin 24h/24 » (éditions La Porte Littéraire). Ta nouvelle « Divorce Mortel » était-elle ta première publication ?

Bonjour Richard ^^ Tout à fait, c’était ma toute première publication :)

« La Dryade Intersidérale » est le nom de ton blog. C'est aussi ton pseudo ?

En fait mon pseudo habituel, celui avec lequel j’ai publié mes premiers textes sur le net c’est Ilithye, le nom d’une déesse grecque, donc un pseudo qui peut renvoyer à plusieurs personnes. Quand j’ai voulu créer mon blog, puis ma page facebook, j’ai cherché quelque chose de plus personnalisé qui permet de lier mes différents univers. La Dryade pour le côté nature/fantasy et l’intersidéral pour l’aspect SF. J’ai pu d’ailleurs constater en salon que ce nouveau pseudo est plus parlant que mon nom pour me présenter aux gens !

Quel est ton parcours en tant qu'auteur ?

J’écris sérieusement depuis une dizaine d’années, après avoir passé mon adolescence à taper des histoires de chevaux qui parlent et des fanfictions. J’ai commencé par publier en ligne sur le site de fictionpress et j’ai ainsi découvert des lecteurs et la joie des « reviews ». Je me suis tournée vers l’édition en 2009, en réalisant que de jeunes auteurs francophones pouvaient être édités (Samantha Bailly et Cécile Duquenne en l’occurrence). J’ai donc commencé à répondre à des appels à textes, tout en continuant d’écrire des romans, puis à soumettre ici et là. Mon véritable parcours a donc débuté avec notre publication commune dans « Assassin 24h/24 ». Depuis, j’ai publié d’autres nouvelles, une série de novella aux Editions Láska et j’ai un roman de science-fiction signé chez Asgard. Mon chemin d’auteur commence à devenir bien réel depuis quelques temps ^^

Parle-nous de « Créatures de l'Ouest » !

Tout a commencé par une nouvelle en réponse à un appel à textes des éditions Láska! Comme souvent, au fil de l’écriture, ma nouvelle s’est transformée en quelque chose de plus grand… arrivée à la fin de mon intrigue j’étais décidée à ne pas m’arrêter là. J’ai quand même soumis ma nouvelle en précisant à l’éditrice que j’avais des idées de suite. Pour mon plus grand bonheur, elle a adhéré à mon texte ainsi qu’aux suivants ^^ Les Créatures de l’Ouest, c’est un mélange de romance, western et fantastique qui me permet d’explorer une époque synonyme de liberté (et de cheval !) et d’y ajouter des créatures imaginaires dont je suis fan. J’ai pris beaucoup de plaisir à développer cet univers très libre dans lequel je peux mixer les genres, les thèmes, les ambiances etc. Nous suivons donc June et Connor à la poursuite de l’Ijiraq, d’un Oiseau-Tonnerre et de banshees, dans l’ouest américain des années 1885. Leur relation se tisse au travers de ces trois aventures qui représentent chacune à leur façon des étapes dans leur couple.

Que penses-tu du format numérique, en tant qu'auteur?

Peut-on espérer voir la parution au format papier de « Créatures de l'Ouest » ?

Je pense que le format numérique est complémentaire au format papier. Il permet de développer de nouvelles choses, comme les séries. Le format est parfait pour des épisodes courts qu’on peut lire en moins d’une heure et pour un petit prix. Donc en tant qu’auteur je dirais que c’est une opportunité pour se lancer dans des projets différents… d’ailleurs c’est ce que j’ai fait avec les Editions Láska et je ne regrette pas du tout. Néanmoins, pour les romans, je reste une adepte du papier et je les propose en priorité à des éditeurs qui publient d’abord en version papier (sans exclure une version numérique en suivant).

Pour une version papier des Créatures de l’Ouest, ce n’est pas au programme actuellement mais la porte n’est pas verrouillée pour autant.

« Les Chroniques du Monde de Néhéléna » est semble-t-il ton premier projet de cycle de romans. De quel genre d'histoire s'agit-il ?

C’est un projet que j’ai écrit entre 2007 et 2009 et qui a marqué un tournant dans ma vie d’auteur puisqu’il s’agit du cycle le plus conséquent pour l’instant. Je l’avais publié sur le net à l’époque et j’avais eu un petit cercle de lecteurs qui me suivait de près. Puis j’ai décidé de le retravailler pour l’auto-publier à mon rythme entre deux projets éditoriaux classiques. C’est un projet de fantasy qui regroupe des chroniques plus ou moins liées, ce qui me permet de multiplier les personnages et les thèmes, tout en ayant en fond une intrigue qui progresse au fil des histoires. C’est un univers très inspiré des jeux vidéo (Might&Magic essentiellement) avec beaucoup de magie élémentaire et de créatures de toutes sortes.

Écris-tu dans d'autres domaines que le fantastique ?

Tout dépend de ta définition du fantastique :p J’écris de la fantasy, de la science-fiction, du fantastique, de la romance et du thriller, avec une petite touche d’horreur quand je peux.

En tant qu'écrivain, quelle est ta plus grande fierté ?

Pour l’instant et à mon échelle (tu me reposeras la question dans 10 ans !) c’est la future publication de mon roman de science-fiction. La SF est un genre que j’affectionne et qui compte peu de femme auteur dans ses rangs. J’ai plongé dans le genre avec ce que j’appelle la vieille SF (Asimov, Heinlein pour les principaux), je garde donc dans mon esprit une image de genre « intouchable » de par sa technicité, la science omniprésente ou encore les connaissances qu’il faut acquérir pour pondre un univers cohérent. Du coup, c’est une grande fierté personnelle de voir que mon roman a trouvé preneur dans une bonne maison et soutenu par un directeur de collection lui-même très pointu dans le genre (Jean-Michel Calvez).

Tes projets actuels ?

Outre les corrections en cours, j’ai un manuscrit de thriller soumis à quelques maisons d’éditions. Je travaille actuellement sur une série de romance/fantasy tout en écrivant en parallèle des nouvelles pour des appels à texte. Mais je lorgne surtout sur un projet de roman fantastique/horreur que je garde sous le coude depuis un an !

Et le boulot dans tout ça?

Justement j’ai besoin de vacances ah ah XD J’adore mon métier qui est, tout comme l’écriture, un travail de passion (biologiste marin). J’apprends beaucoup de chose et je m’en inspire pour écrire des textes aussi (cf ma nouvelle « Le blâme de l’Océan » publié dans l’Artbook Raconté aux Editions de la Porte Littéraire). J’ai énormément de chance et je fais tout pour que ça dure même si malheureusement ça dépend plus de nos financeurs que de moi !

Tes passions ?

Chronophages :p Le cheval en tête de liste, depuis toujours ! L’écriture juste après. Je modifie mes priorités selon les périodes pour jongler entre ces deux passions là. La nature en général me passionne aussi, les grands espaces, l’océan, les animaux… si j’ai pas un bout de verdure dans mon champ de vision journalier je suis triste ! La lecture aussi, je lis presque tous les jours, au moins au petit-déjeuner. Sans oublier les séries et les jeux vidéo. Je n’ai vraiment pas le temps de m’ennuyer !

Mini-portrait chinois :

Si tu étais un livre ?

Un Stephen King

Si tu étais le personnage d'un roman ?

Hum… pas facile. Spontanément je dirais Derek/David du cycle de la Cité des Robots.

Si tu étais une créature fantastique ?

Une Licorne bien sûr ^^

Si tu étais un poème ?

Je n’accroche pas du tout aux poèmes…

Si tu étais un paysage imaginaire ?

Pourquoi imaginaire, les existants sont déjà sublimes ! L’océan sans hésiter ^^

Le mot de la fin ?

Merci d’avoir pensé à moi pour cette interview Richard et j’espère vraiment avoir l’occasion de partager à nouveau un sommaire en ta compagnie 

Interview : Emilie Milon
Interview : Emilie Milon
Interview : Emilie Milon
Interview : Emilie Milon

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans interviews
commenter cet article

commentaires