.ob-ShareBar--light, .ob-ShareBar--light + .ob-ShareBar--minified { background: none repeat scroll 0 0 #df520d; border-color: #979797; color: #424242;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 09:38
Je déclare ma flamme à la SFFFH francophone : Les Chroniques du Monde de Néhéléna

Le roman « Les Chroniques du Monde de Néhéléna » d'Emilie Milon est clairement inspiré de jeux vidéos de type jeux de rôles et j'ai été rapidement séduit par l'atmosphère particulière qui s'en dégage.

Ce premier tome est constitué de quatre histoires dont le cadre temporel s'étend sur plusieurs siècles et qui sont reliées entre elles par l'un des personnages principaux, Linkphaer.

En amoureuse de la nature, l'auteur prend manifestement plaisir à créer une faune et une flore tant exotique que chimérique. Adoptant un point de vue narratif omniscient elle nous raconte les intrigues et les voyages initiatiques de personnages aux caractères bien forgées. Il y a quelque chose de très poétique dans les interactions entre les différents protagonistes, l'univers personnifié de Néhéléna... et même lors des scènes de combat, débauches de pouvoirs élémentaires ou situations carrément tragiques.

J'ai une préférence pour la première histoire, « La légende d'Anath et Ithil, les licornes primordiales », où nous découvrons cet univers fantastique à travers les yeux de la jeune Nérissa. Une manière habile d'inviter le lecteur à visiter le monde et à se familiariser avec les nombreux concepts, éléments et personnages. La fin, en particulier, de cette première partie m'a agréablement surpris, mais je n'en dirais pas plus...

Concernant les personnages principaux, je me suis attaché à Nazalian et à Illithye que les rapports ambigus et la nature changeante rendent particulièrement intéressants. En règle générale, les personnages paraissent tout-puissants car dotés de pouvoirs surhumains, parfois d'immortalité, cependant cette force apparente cache souvent une certaine fragilité... d'autant plus qu'on est loin des notions de bien et de mal : Les Chroniques du Monde de Néhéléna n'est décidément pas un roman manichéen.

Enfin la maquette du livre est soignée. Mentions spéciales à la carte du monde de Néhéléna et à l'organigramme des entités et des races, qui permet de mieux se repérer au milieu de tous ces êtres élémentaires.

Je déclare ma flamme à la SFFFH francophone : Les Chroniques du Monde de Néhéléna

Les Chroniques du Monde de Néhéléna, Tome 1 d'Emile Milon

Illustration de couverture : Monika Kodrzycka

Logo élémentaire : Myriam Morand

Carte du monde : Sedenta Kernan

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans L'Invasion des Grenouilles
commenter cet article

commentaires