.ob-ShareBar--light, .ob-ShareBar--light + .ob-ShareBar--minified { background: none repeat scroll 0 0 #df520d; border-color: #979797; color: #424242;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les parchemins numériques de Richard Mesplède
  • Les parchemins numériques de Richard Mesplède
  • : Actualité littéraire de Richard Mesplède
  • Contact

En Savoir Plus

15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 07:18

L'image ci-contre vous fera peut-être sourire : c'est un portrait de moi-même, à la sauce "écrivain-minion", que je dois au talentueux Guillaume Czakow qui m'a croqué à l'ocassion d'un salon littéraire l'an dernier. J'aime beaucoup cette illustration réalisée sur le pouce, en quelques secondes (je ne me lasserai jamais d'admirer la vitesse d'exécution et la qualité de travail de certains artistes) lors d'un salon littéraire, il y a quelques mois. Je tenais à la partager avec vous.

Nous sommes déjà le 15ème jour du mois. Autrement dit, la moitié de l'échéance du challenge littéraire que constitue le NaNoWriMo vient de sonner. Je me rends compte que la phrase précédente ne veut pas vraiment dire grand chose si on la décortique, mais vous m'avez compris: aujourd'hui, les plus assidus (les plus fous? Les plus inspirés?) des nanoteurs ont déjà écrit 25 000 mots de leur roman. Pour ma part cette année, vous le savez, je multiplie plutôt les projets, cherchant à clôturer un maximum d'entre eux, plutôt que de m'investir dans l'écriture d'un nouveau roman (ce ne sont pourtant pas les idées qui manquent!). Et comme le temps, lui, vient à manquer en ce moment, eu égard à mes autres vies (celle du père de famille, celle de l'animateur en gérontologie, et j'en passe...) j'ai décidé d'un commun accord avec moi-même (n'y voyez pas un signe de dédoublement de personnalité... Quoi que...) de ne pas chercher à atteindre l'objectif insensé des 50 000 mots. Je peux me targuer d'y être parvenu il y a un an et je chercherai sans aucun doute à réitérer l'exploit l'an prochain, mais pour l'heure je dois avouer que je me suis par trop dispersé à travers mes divers projets littéraires. Or, donc, je profite de l'occasion de ce Nano, millésime 2016, pour écrire un peu plus chaque jour que d'ordinaire, à commencer par cette idée un peu saugrenue de publier quotidiennement un nouveau billet sur ce blog. Mais je ne nourrie pas l'intention de gagner ce Nano. Cette année, il me faut me concentrer sur la tâche ardue de terminer ce que j'ai déjà commencé. 

Alors, concrètement, jetons un coup d'oeil au compteur si vous le voulez bien... 

7 500 mots. C'est (tout) ce que j'ai réussi à pondre en 15 jours. Soit une moyenne de 500 mots pas jour. On est loin des 1666 mots requis quotidiennement pour remporter le challenge, n'est-ce pas? Mais qu'importe. 500 mots par jour, ce n'est pas rien. Surtout lorsqu'on passe du temps à se relire, à se corriger, à modifier, et bien souvent à tronçonner des paragraphes entiers (je ne le dirai jamais assez : écrire, c'est savoir découper). En d'autres termes, 500 mots par jours en privilégiant la qualité plutôt que la quantité, ça compte! C'est du moins mon point de vue. Amis écrivains, je vous invite à réagir à ce sujet, je sais que nous ne travaillons pas tous de la même façon, et votre avis m'intéresse et intéressera sûrement les lecteurs qui suivent ce blog. Amis lecteurs, vos commentaires sont également précieux, n'hésitez pas à partager votre point de vue!

Le chapitre 10 de la Chute des Maspians, roman sur lequel je travaille actuellement à partir d'un conte de Mestr Tom, donnera suite à d'autres chapitres... et je ne sais absolument pas aujourd'hui (une première depuis que j'adapte les récits de Mestr Tom en romans) de combien de chapitres il sera fait au final. Lorsque je l'aurai achevé, j'aurai encore d'autres chantiers en cours à terminer (la suite du Cycle d'Ouroboros intitulée "La Symphonie du Temps", attendue par de nombreux lecteurs ; la finalisation de mon roman post-apocalyptique "... et puis vint le silence" ; et mon recueil de nouvelles de western-fantasy, attendue également par beaucoup d'entre-vous). Si le temps m'en était accordé, j'aimerai venir à bout de tous ces projets avant la fin du mois. Mais, soyons raisonnable, si je veux fignoler correctement tous ces projets, cela me prendra plus de temps que les 15 jours restants... Cela dit, je compte bien avancer le plus possible. Alors, je repars sur mon traitement de textes. Mon chapitre en cours doit s'étoffer ce soir d'une page ou deux!

Je vous donne rendez-vous demain pour partager avec vous la suite de mes pérégrinations créatrices. Avec, peut-être, la suite de mon conte Steampunk "La Reine de Cydonia"...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans NaNoWriMo
commenter cet article

commentaires