.ob-ShareBar--light, .ob-ShareBar--light + .ob-ShareBar--minified { background: none repeat scroll 0 0 #df520d; border-color: #979797; color: #424242;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 17:37

Une journée de convalescence entrecoupée de quelques petits moments d'écriture...

Le dernier opus d'Orobolan sur lequel je travaille actuellement est sans nul doute celui qui m'aura le plus pris de temps et donné de difficultés. Pourtant, je continue de mettre par écrit les histoires de mon comparse Mestr Tom de la même façon depuis Sourtha. Transformer un conte - dont certains passages tiennent plus du synopsis peu détaillé (afin de permettre à l'oral quelques improvisations) - n'est pas un exercice si facile qu'il y paraît, mais j'ai beaucoup appris en m'attachant à respecter les idées et la trame de récits qui ne sont pas les miens. Sourtha se déroulait avant l'avènement des dieux que l'on retrouve dans les autres romans de la série, dans une atmosphère antique teintée de fantasy. J'étais encore plus dans mon élément en écrivant l'action des Terres Promises puisqu'il s'agissait d'un "vrai" roman de fantasy (comprenez : du médiéval fantastique). L'Epopée du Chien à Trois Pattes, lui, s'apparentait plus à de la parodie de jeu de rôle, ce qui m'a beaucoup amusé. Pour "La Chute des Maspians", puisque tel est le titre de ce quatrième roman d'Orobolan sur lequel je planche en ce moment, c'est différent. L'univers est le même, la magie et le fantastique sont toujours présents, mais l'époque, elle, est cette fois-ci très contemporaine. Ce mélange des genres est très intéressant à aborder, mais très difficile aussi. Car, même si la trame du récit est déjà "prémâchée" par Mestr Tom, j'essaye de retranscrire du mieux que je le peux cette ambiance particulière, notamment avec une recherche de vocabulaire approprié, dans le but de donner une sorte d'identité à l'histoire. Et puis il y a une sorte de pression qui s'est installée en moi : sachant qu'il s'agira de l'ultime roman de la saga (qui en comptera au total 9 volumes écrits par différents auteurs), je veux m'appliquer à en faire une vrai conclusion... 

Petit cadeau du jour, je vous propose de découvrir la couverture de ce roman, (signée Maxime Bigras) qui ne sortira qu'au début 2017 à mon avis - même si je réussi à en boucler le premier jet lors de ce nano, ce que j'espère et vais tâcher de viser!

Je vous donne rendez-vous demain, fin de la première semaine du nano, pour un nouvel article. En attendant, je retourne à mon chapitre!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède
commenter cet article

commentaires