.ob-ShareBar--light, .ob-ShareBar--light + .ob-ShareBar--minified { background: none repeat scroll 0 0 #df520d; border-color: #979797; color: #424242;}
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 07:42

Toujours à l'occasion des 10 jours en or, ma nouvelle de fantasy "l'Epée" est en téléchargement gratuit. Vous pouvez en profiter jusqu'au jour de l'an. En revanche, il ne vous reste que quelques heures pour télécharger (gratuitement) la Musique des Sphères...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans 10 jours en or Le Cycle d'Ouroboros
commenter cet article
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 09:22

Dans le cadre de l'opération "10 jours en or" mon roman fantasy "La Musique des Sphères" est en libre téléchargement au format kindle (e-book). Profitez-en, cela ne durera que quelques jours... En vous remerciant pour vos commentaires.

Promotions du jour : 

- Destination succès de Christian Godefroy : 0,99€ au lieu de 3,99€

- Le Noël de Sam de Souhila : 0,99 € au lieu de 2,49€

- La Musique des Sphères de Richard Mesplède : gratuit au lieu de 3,99€

Joyeux Noël!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans 10 jours en or Le Cycle d'Ouroboros
commenter cet article
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 17:06

Premier jour de promo pour cette opération spéciale consistant à permettre aux lecteurs de découvrir de nouveaux auteurs et d'acquérir à prix mini, chaque jour, de nouveaux e-books. En promotion, à petits prix ou gratuits, inscrivez-vous sur le site des 10 jours en or pour bénéficier de ces offres. 

Aujourd'hui : 

- Strapontin pour une marguerite de Catherine Lang : 0,99€ au lieu de 2,99€

- Memorial Tour de Chris Simon : 0,99 € au lieu de 2,99€

- Les Larmes du Dragon : le Passeur de Mondes de Ghaan Ima : 1,99€ au lieu de 2,99€

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans 10 jours en or
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 07:30
Plusieurs centaines de pages, 40 nouvelles de science fiction, de fantasy et de fantastique, le tout scindé en deux tomes illustrés par Guillaume Czakow... 
Aramis Mousquetayre, fondateur des revues YmaginèreS et Nouveau Monde, vous propose de lire gratuitement les 32 textes ayant participé au sixième Tournoi des Nouvellistes, remporté par Erik Vaucey et sa nouvelle "La huitième règle", mais également 8 autres histoires sélectionnées par le jury.
Trois de mes propres nouvelles figurent au sommaire de ce HSn°4 :
- La Fièvre de Mort, qui s'est inclinée au début du tournoi;
- La Princesse de Marcheprime, se déroulant dans l'univers de mon roman de fantasy "la Musique des Sphères";
- Rhum antique, plutôt orienté horreur.
Ce double numéro est donc lisible en ligne, mais vous pouvez aussi le télécharger gratuitement aux formats ePub et PDF (bientôt).
Pour ce faire, rendez-vous sur le site du Nouveau Monde!
Bonne lecture et n'oubliez pas : l'opération "les 10 jours en Or" commence demain!

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans Tournoi des Nouvellistes
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 09:17

Une belle initiative que celle de mon confrère auteur Cyril Godefroy : les 10 jours en or!

Mais "les 10 jours en or", c'est quoi, exactement? 

Du 23 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Pendant 10 jours seulement, 10 chances de découvrir certains des meilleurs auteurs indépendants et leurs romans best sellers en numérique.

 

Voilà qui fait envie, non? 

Et si on ajoute ça:

Sur Kindle, Kobo, iBooks et ailleurs, recevez des offres spéciales, des coups de cœur et des promos

Du tout dernier roman au bestseller ayant vendu des dizaines de milliers d'exemplaires, profitez de ces offres exceptionnelles sur des ouvrages qui ont été appréciés par des lecteurs comme vous.

Vous trouverez la plupart des offres sur Kindle, mais parfois aussi en direct ou sur d'autres plateformes : Iggybook, Kobo, iBooks.

 

... Alors? vous la sentez venir, la méga promo? Plus d'informations, c'est en cliquant ici, ou en cliquant sur l'illustration ci-dessus. En tout cas, moi, j'ai bien envie de jouer le jeu à 100 %. Alors voilà ce que je vous propose, en sus de toutes les oeuvres littéraires que vous pourrez découvrir à moindre coût pendant la période de promotion : je vous offre mon roman "La Musique des Sphères" en libre téléchargement sur Amazon (oui, oui, vous avez bien compris! Ce roman sera GRATUIT) du 25 au 29 décembre. Idem pour ma nouvelle "l'Epée" se déroulant dans le même univers, gratuite donc du 28 décembre au 1er janvier.

En vous remerciant de relayer l'info!

Bonne lecture et à bientôt pour de nouvelles aventures!

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans 10 jours en or
commenter cet article
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 07:46

Nous y voilà! Dans quelques heures, le NaNoWriMo 2016 sera terminé. Je connais quelques auteurs qui ont remporté le challenge haut la main, avec même quelques jours d'avance pour certains d'entre eux. Ce n'est pas mon cas! Avec environ 16 200 mots et une moyenne approximative de 540 mots par jour, je suis loin du compte... Cependant j'ai rempli les objectifs que je m'étais fixés en début de mois, conscient du fait que le temps ne me serait pas accordé d'écrire autant que l'an passé. Ainsi ai-je avancé dans l'écriture de "la Chute des Maspians", poursuivi ma contribution au roman à Mille Mains "le Talon d'Achille", fourni quelques articles de presse spécialisée et la fameuse chronique de Coeur à Corps de Valérie Simon et, pour la première fois, je me suis attaché à écrire chaque jour ici, sur ce blog - avec des billets plus ou moins passionnants d'ailleurs, j'en ai conscience.  

Le diagramme ci-dessus met en évidence une régularité relative ; au moins ai-je écrit, même un tout petit peu, chaque jour. Sinon, on ne peut pas dire qu'il y ait eu de vrais coups de boost et l'écart entre ma quantité d'écriture journalière et la diagonale représentant les objectifs visés pour remporter le nano n'a fait que s'agrandir tout au long du mois.

J'ai commencé à le faire un peu hier mais je tiens à insister encore aujourd'hui dessus ; je vous remercie pour vos nombreuses visites sur ce blog, vous qui avez suivi mon périple d'auteur pendant tout novembre; merci également pour vos inscriptions à ma newsletter, qui prouve bien que vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser à mes écrits. C'est très gratifiant et cela m'encourage à continuer. Le succès de la Reine de Cydonia m'a convaincu de réitérer l'expérience, aussi vous proposerai-je en 2017 quelques nouvelles (et autres genres d'écrits?) gratuitement.

Enfin, merci de votre indulgence si j'ai commis quelques erreurs orthographiques ou grammaticales en écrivant ses billets chaque jour... Je n'ai pas trop pris le temps de me relire.

L'an prochain, pour le nano 2017 auquel j'envisage déjà de participer, je m'organiserai mieux afin de tenter l'exploit une deuxième fois; j'aime à penser que ma victoire de l'an dernier était la première d'une (longue) série. Mais, d'ici-là, il y aura d'autres challenges, tels les CampNano du printemps, avec des objectifs plus raisonnables (il ne tient qu'à moi de les fixer, tel et le principe de ces "camps", et je ne pense pas me mettre la barre à 50 000!).

Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour de nouvelles aventures...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans NaNoWriMo
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 07:21

Le mois touche bientôt à sa fin. Ceci est mon avant dernier billet pour ce nano 2016, et je dois dire que mes prédictions se sont à peu près révélées exactes : 15 000 mots tout juste atteints, et une fin de mois peu productive. Mais l'heure du bilan n'a pas encore sonné! Ce soir, qui sait, trouverai-je la motivation nécessaire pour clore cet article que je dois à mes commanditaires! Ah, ce n'est décidément pas facile de la trouver, cette motivation à écrire le soir, lorsqu'on a déjà accumulé une journée de travail et qu'on a rempli ses devoirs de père de famille... Mais tel est le prix à payer pour continuer à se réaliser à travers une passion dévorante. Demain, je développerai comme il se doit mon bilan pour cette édition du NaNoWriMo, avant de préparer un autre bilan, plus lourd à tous points de vue, celui de l'année... Je remercie les lecteurs qui ont pris le temps de me communiquer leurs commentaires et ressentis après la lecture de la dernière partie de la Reine de Cydonia; merci aussi à ceux, de plus en plus nombreux, qui s'inscrivent à la newsletter de ce blog... qu'ils ne s'attendent pas cependant à être bombardés de messages! Je ne prends le temps d'écrire une véritable lettre à ma liste d'abonnés que deux à quatre fois par an... Mais ils bénéficieront comme promis de petites surprises personnelles...

Rendez-vous donc demain pour le dernier article du mois...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans NaNoWriMo
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 18:43

Une journée peu productive, question écriture... Je vais tenter de m'y mettre un peu ce soir, avec cet article en chantier qui n'attend que ça... 

Sans tarder, voici donc la suite et fin de la Reine de Cydonia! J'espère qu'elle vous plaira!

Bonne lecture et à demain pour l'avant-dernier billet du mois!

La Reine de Cydonia

7. Ce qui se passa au château de la Reine de

Cydonia et ce qui eut lieu par la suite

 

            La forteresse de la Reine de Cydonia était d'une beauté architecturale sans pareille. Ses remparts étaient sculptés dans la neige pulvérisée, ses créneaux, ses meurtrières et ses portes faits de blizzard. Son centre était constitué d'un château de glace gigantesque qui comptait plus de cent salles. La superficie de tout l'édifice s'étalait sur plusieurs lieues terriennes, et toutes étaient éclairées par de magnifiques aurores boréales.

            Gerda et Sélénée s'avancèrent au travers de ce dédale gelé en ne pouvant s'empêcher d'admirer les formidables arabesques lumineuses qui illuminaient les plafonds. Elles parcoururent ainsi une douzaine de pièces avant de parvenir enfin dans un salon aux proportions cosmiques. Là, s'étalait un grand lac de glace au bout duquel s'élevait un trône fait de stalagmites et de cristaux de neige. Y était assise une femme vieille et repoussante de laideur : ses rares cheveux blancs auréolaient un crâne farci de furoncles tandis que ses yeux bleus et cernés de croûtes jaunâtres les dévisageaient.

            — Voilà Sidonama, murmura la petite Sélenite. Voilà la Reine de Cydonia.

            Au pied du trône se tenait Kay, lequel était bleu de froid, si transi qu'il ne remarqua même pas l'arrivée des deux jeunes femmes. Au contraire semblait-il concentré dans la tâche absurde consistant à ressembler des plaques de glaces, à même le sol, afin de former une sorte de puzzle. Sa tache apparaissait vaine, mais il n'en avait cure, de toute évidence.

            En effet, la reine lui avait dit que s'il parvenait à faire son portrait, du moins tel qu'il la voyait, alors il pourrait prétendre à se marier avec elle. Ce travail était proprement irréalisable mais Kay, aveuglé par les lunettes qu'il portait toujours, ne s'en rendait jamais compte et s'échinait péniblement à rassembler des morceaux de glace en vain.

            Au moment ou Gerda et Sélénée firent leur entrée, Sidonama était en train de dire au jeune homme :

            — Ce n'est pas si mal... Mais tu n'y arriveras pas tout seul. Dans ma grande bonté, je m'en vais t'aider. Je m'envolerai dès ce soir à bord de ma fusée et irai chercher de la neige terrienne. Elle n'a pas les mêmes propriétés que celle de la lune, aussi pouvons-nous espérer blanchir ces grandes surfaces vides et donner ainsi un peu de relief à ta fresque.

            En réalité, la Reine s'impatientait et s'ennuyait depuis plusieurs jours à contempler les efforts inutiles de son esclave terrien. Elle n'avait désormais qu'une seule hâte : regagner la Terre pour fomenter de nouveaux troubles dans les Etats-Unis.

            Elle s'éclipsa sans ajouter de plus ample commentaire, se dirigeant vers sa fusée de glace, sans avoir remarqué l'intrusion de Gerda et de la petite fille de la Lune qui l'accompagnait.

            Gerda se précipita alors vers son fiancé, jetant derrière elle son sac d'où s'échappa la dernière rose de cuivre. Sélénée s'en empara et courut derrière la Reine...

* * *

            Gerda se jeta dans les bras de Kay, qui ne sembla même pas l'avoir aperçue.

            — Kay ! Mon amour, je te retrouve enfin, pleura-t-elle.

            Mais Kay resta immobile, raide et froid. Alors Gerda se mit à pleurer à chaudes larmes, et puis les nerfs prirent le dessus : elle arracha sans autre forme de procès les lunettes télescopiques du visage de son bien aimé et, non contente de lui avoir ainsi ouvert les yeux, entreprit de piétiner en sautant à deux pieds joints l'instrument afin de le détruire.

            A ce moment-là Kay parut recouvrer son identité :

            — Gerda. Gerda ? C'est toi, Gerda ? Ma chère et tendre Gerda ! Où étais-tu ? Où étais-je ? Il fait si froid ici, tout est si vide et si grand !

            Ils serra sa bien-aimée dans ses bras, et Gerda lui embrassait les joues, les yeux et la bouche. Elle le prit par la main et l'entraîna au pas de course vers la direction prise précédemment par la Reine. Si cette monstrueuse femme possédait vraiment une fusée, alors c'était le seul moyen pour eux de quitter la Lune pour regagner la Terre. Il fallait faire vite...

            Mais comment pourraient-ils s'opposer aux pouvoirs de la Dame de la Lune, Gerda était bien incapable de le savoir !

* * *

            Pendant ce temps, la jeune Sélénée rattrapa la Reine de Cydonia alors que celle-ci s'apprêtait à monter dans sa fusée de glace :

            — Attends ! Tu ne vas pas partir d'ici aussi facilement, la défia-t-elle en brandissant la rose de cuivre.

            Sidonama éclata de rire et se tourna vers elle :

            — Tu as raison ; je vais partir, mais avant, je vais te réduire à l'état de flocons !

            Et elle commença à chanter les paroles d'une formule magique qui allait transformer Sélénée en tas de neige.

            Mais cela ne se passa pas ainsi : au même moment, la dernière des trois roses qu'avait emportées Gerda se mit elle aussi à chanter. C'était une fleur mécanique défectueuse, la fleuriste le savait bien et c'est pour cela qu'elle l'avait gardée jusqu'au bout, espérant ne pas avoir à s'en servir. Car cette rose-là était affublée d'un singulier défaut de prononciation : elle confondait les lettres de certains mots et les restituait dans le désordre...

            Ainsi la fleur chanta-t-elle :

            —  Nous t'arrêterons, et nous t'emchêperons de retarpir sur Terre, Vailine vieille Mmefe ! Je suis la sore la plus puissante de Derga ! Je suis la première qu'elle a créée ! Meurt !

            La sorcière éclata encore de rire : se faire défier par une petite fille de la Lune était amusant. Se retrouver face à une fausse fleur était carrément ridicule !

            — Meurs, répéta la fleur, Meurs, Sidonama, Sidomana, Sinodama...

            La Reine de Cydonia afficha alors un rire jaune et tourna les talons, se précipitant sur les barreaux de l'échelle menant à l'habitacle de sa fusée de glace dont elle entreprit de gravir les barreaux en quatrième vitesse.

            — Meurs ! Continua de chanter la rose. Meurs, Insodama, Dasidoma, meurs Osnimada.

            Et, au moment où la Reine de Cydonia allait fermer la porte de sa fusée pour s'envoler vers la Terre, la rose cracha enfin :

            — Meurs, Asmodina !

            A ce moment-là, la vieille femme se retourna, et son visage était envahi par la peur. Car tel était son véritable nom : Asmodina. La rose, en mélangeant les lettres du nom qu'elle avait adopté en venant sur la Lune, avait trouvé comme par hasard son véritable nom, qui n'était qu'une anagramme de sa fausse identité. Et si quelqu'un connaissait le nom d'un démon, alors il pouvait le détruire.

            Ainsi, une simple petite rose artificielle et défectueuse maintint-elle en échec la Princesse des Ténèbres, et la renvoya manu militari dans le Septième cercle de l'enfer qu'elle n'aurait jamais dû quitter...

            Après quoi Sélénée abandonna la rose, qui venait d'exploser et ne serait plus jamais utile à quiconque, et décida de laisser les deux amoureux dans une intimité qu'ils méritaient amplement. Elle repartit donc rejoindre les siens, à travers un paysage de neige fondue qui annonçait le retour bienvenu du printemps éternel.

            Gerda et Kay quittèrent la Lune à bord de la fusée de Glace de la Reine et regagnèrent la Terre.

            C'était l'été à Baltimore.

            Ils y vécurent heureux mais n'eurent jamais d'enfants.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans NaNoWriMo
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 09:33

Je vous l'avais confié: au vu du rythme d'écriture que j'ai pris d'emblée en début de mois, j'envisageais la perspective d'atteindre, sans être sûr d'y parvenir, la barre de 15 000 mots avant la fin du mois. Bingo! J'ai passé ce cap hier! Puis-je rêver d'un coup de boost lors des 3 derniers jours, qui me permettrait d'atteindre les 20 000 mots? Pourquoi pas? Je vais essayer!

Cela dit, je me dois de développer l'article entamé hier, l'épurer, tout ça... l'air du rien, c'est du boulot, ça prend du temps et ça ne se concrétise pas nécessairement par pléthore de mots. En d'autres termes, ce n'est pas ce soir que je ferai péter les scores!

Nonobstant, et puisque j'ai terminé la lecture de Coeur à Corps de Valérie Simon, tout en étant incapable de passer un jour sans lire, j'ai entamé la lecture d'un autre livre. Je vous en parle car j'envisage d'ores et déjà d'en produire une nouvelle chronique, accompagnée d'une interview de son auteur. Il s'agit de "Les Secrets de l'Enchanteur", de Thierry Rebollo. Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas une roman fantastique mais un récit de voyages autobiographique. C'est très prenant, bien écrit, hors des sentiers battus, bref tout ce que j'affectionne... Je vous ferai donc partager mon point de vue à son sujet prochainement, dès que j'en aurai terminé la lecture! 

A demain, pour un nouveau billet, et pour la suite et fin de mon conte steampunk "la Reine de Cydonia"!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans NaNoWriMo
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 08:10

Je me dois de vous remercier ce soir. Je viens de jeter un oeil aux statistiques de ce blog et j'avoue que je suis plutôt satisfait de l'audience occasionnée par ce nano. Au-delà du nano, c'est le challenge que je me suis fixé de poster un article par jour ce mois-ci qui est à l'origine du succès et, aussi, la variété de mes billets. La Reine de Cydonia génère de plus en plus de visites mais c'est hier que j'ai battu tous les records de ce mois, avec ma chronique de Coeur à Corps, le recueil de nouvelles de Valérie Simon. Cet article a été significativement partagé sur les réseaux sociaux et à généré beaucoup de visites ici, sur ce blog (bien entendu, c'est en grande partie dû à la notoriété de Valérie). C'est très gratifiant pour moi, mais au delà de l'auto-satisfaction, j'en retire de nouveaux axes de réflexion et d'amélioration. Puisque les chroniques semblent plaire autant - c'était aussi le cas pour ma série d'interviews de 2014 - j'en déduis que je devrais en faire plus souvent. Je vais donc tenter de trouver le temps pour ce faire. Mais n'attendez pas non plus que je continue d'alimenter ce blog au rythme éprouvé - et éprouvant! - de ce mois-ci! Dès le 1er décembre, je retrouverai le rythme de parution aléatoire qui caractérise les Parchemins Numériques... 

Pour revenir à la Reine de Cydonia, sachez qu'il ne reste plus qu'un épisode... Je le posterai ici dans quelques jours. Après quoi j'envisage de vous permettre de télécharger le conte steampunk dans son intégralité, au format PDF, ce qui permettra aux lecteurs équipés de liseuses de l'intégrer dans leur machine. Et je vous promets quelques surprises du même acabit en 2017: des nouvelles gratuites à télécharger via ce blog. Parce que j'en ai tout un tas sous le coude et que j'ai juste envie de les partager, de les faire lire et d'en retirer en contrepartie, si vous êtes d'accord pour jouer le jeu, vos remarques, suggestions, compliments et insultes!

Je n'ai pas trop avancé dans l'écriture de l'article de presse spécialisé orienté gérontologie dont je vous parlais, aussi je vais essayer de m'y mettre un peu ce soir... Il est déjà 22h15, ça ne va pas être évident, mais qui a dit que la vie d'auteur multi-tâches l'était, évidente?

Je vous donne rendez-vous ici, demain, pour le 27ème article du mois... 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans NaNoWriMo
commenter cet article