.ob-ShareBar--light, .ob-ShareBar--light + .ob-ShareBar--minified { background: none repeat scroll 0 0 #df520d; border-color: #979797; color: #424242;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:33

TerresPromises2Brazao

Mestr Tom et moi devons la belle couverture de notre dernier roman à Olivier Brazao. Et c'est avec ce dessinateur de talent que j'ai choisi d'inaugurer une série d'interviews sur ce blog... 

Voici donc ses réponses à mes questions :

Bonjour Olivier, peux-tu nous en dire plus sur ton parcours d'illustrateur ?

J’ai toujours aimé dessiner, donc mes débuts commencent très tôt !! .

J’ai poursuivi des études d’arts graphiques sur Lyon et j’ai commencé à être publié : Nathan et des journaux «Le Progrès», avant même d’avoir mon diplôme. C’était plutôt rassurant. :)

 

Tu viens de signer la couverture du nouveau roman du cycle « Voyages en Orobolan », écrit à quatre mains par Mestr Tom et moi-même. Comment as-tu été choisi pour effectuer ce travail ?

Tout à commencé grâce à tes deux autres mains d’écriture, Mestr Tom, suite à un petit courrier que je venais de faire passer sur facebook, qui révélait les déboires hasardeux que je venais d’avoir avec une boite de jeux (FEERIK). Ils avaient beaucoup aimé mon travail et les essais que je leur avais fait, mais lors de la réalisation d’un projet commun, il n’y a plus eu possibilité de discussion autour d’une illustration où nous ne nous étions apparemment pas compris, ils avaient mis le «holà» sans prévenir. Donc suite à ce petit billet, Tom m’a contacté, nous avons bien discuté par mail, téléphone..Et notre première collaboration a vu le jour sous la forme de cinq cartes "Personnages" de l'univers d'Orobolan.

As-tu lu « les Terres Promises » ?

Alors malheureusement je n’avais pas eu le temps de le lire lors de la réalisation de la couverture. J’avais eu droit à un rapide résumé. Mais il trône sur ma table de nuit avec tout un tas d’autres beaux ouvrages à lire (Romans, comme BD d’ailleurs).

 

Quel est ton passage préféré ?

Du coup il faudra attendre encore un peu pour connaître mon passage favori. Il se rapproche du haut de la pile c’est bon signe.

 

Peux-tu nous en dire plus sur les choix qui t'ont mené à réaliser cette illustration ?

Mon idée était de mettre en scène les protagonistes de l’histoire. Comme une photo de famille. Ainsi les lecteurs pouvaient se les représenter à partir de ma proposition. Je n’avais malheureusement pas la place d’ériger un décor. Ce n’est pas toujours évident de tout mettre sur une couverture surtout que le but n’est de pas de la surcharger. Il faut que se soit attractif et lisible, pas un fourre-tout.

 

Quelles difficultés as-tu rencontrées ?Quel personnage t'a donné le plus de fil à retordre ?

Ma difficulté première était de bien respecter l’échelle des personnages car il n’y en pas un seul à la même taille. Il fallait que ça fonctionne. Après le deuxième défi était de rendre crédible le «Golem de fluide».

Je pense que nous nous en sommes bien sortis. Je dis nous car au départ je pensais la réaliser à l’aquarelle. Mais le souci du «Golem» restait entier, du coup j’ai demandé de l’aide à mon ami Nico Demare et nous avons oeuvré à 4 mains à l’ordi. Du coup c’est un roman réalisé à 8 mains au final !! 

 

Quel personnage t'a inspiré le plus pour réaliser ton illustration ?

Ils ont été bien plaisants à faire. J’aime bien Orkyn, il a une bonne bouille et en bonus, il porte une tortue autour du coup. J’adore les tortues et les loutres. D’ailleurs la tortue est mon logo depuis le bahut. C’est une «tortue encrier». Il a aussi une tenue de groom qui m’a fait penser à un des héros préféré de mon enfance, même si celui-ci au final n’a rien à voir.

 

Combien de temps demande un tel travail ?

C’est toujours difficile de répondre à ce genre de question, car j’œuvrais sur d’autres travaux en parallèle.

Il y a eu les étapes classiques où j’ai fait des roughs (avec les costumes à créer pour chacun des héros) pour montrer mon intention, puis le crayonné, l’encrage et la couleur.

 

Si je te dis que les auteurs sont très satisfaits – et fiers – de la qualité de cette couv', que réponds-tu ?

Et bien ça fait surtout très plaisir, ça veut dire que j’ai bien rempli mon contrat.

J’aime quand un plan se déroule sans accroc (cf: A-TEAM)

 

As-tu déjà illustré une couverture de roman ?

Oui oui plusieurs. Principalement pour Hachette, Milan, Magnard...

 

Ah oui, lesquelles ?

-Prélude pour un espion,

-Fantaisie pour un espion,

-Fugue pour un espion,  de L.Deighton .

-Je plaide coupable, de Scott Turow

-Alerte aux virulents, d’Arthur Ténor

-Alerte aux virulents, ils sont de retour ! d’Arthur Ténor

-Les maîtres des vents,

-L’île aux faons....

 

Le mot de la fin ?

Fin.

 

Merci, et à bientôt peut-être pour une prochaine collaboration...

Merci pour cette sympathique interview. J’espère à très vite sur un autre projet commun.

TerresPromises-Brazao-Demare

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard Mesplède - dans interviews
commenter cet article

commentaires